Forum des Passionnés de Retriever Labrador
Vite, on vous attend....



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La reproduction 2 : le déroulement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salto
Admin


Féminin
Ville : Neuville Bosc Age : 55
Nombre de messages : 2384
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: La reproduction 2 : le déroulement   Jeu 13 Nov 2008 - 13:03

Cet article m'a été transmis par N.Prodhomme qui l'a rédigé (merci à JM.Wurtz pour la relecture)

La saillie

Une fois le mâle choisi, il convient de déterminer le moment propice de l'accouplement.

On ne peut pas laisser les deux chiens ensemble en permanence sous peine d'épuiser le mâle ou de risquer qu'il se blesse (fracture du pénis suite à des tentatives de saillies brutales; le pénis du chien contient en effet un os).

Si le mâle est très disponible, on pourra les laisser ensemble entre le 11ème et le 13 ème jour après le début des chaleurs.

La saillie doit en effet se faire environ 48 heures après l'ovulation. Cette période correspond à la date moyenne idéale des chiennes.

Toutefois, comme on l'a vu ci-dessus, il existe de grandes variations et le fait que la chienne accepte la saillie n'est pas forcément un signe de réussite.


L'idéal est donc de faire suivre les chaleurs de votre chienne par un vétérinaire, surtout si vous n'avez pas la possibilité de faire plusieurs saillies (si le mâle est loin) et si cette saillie vous coûte cher.

Le suivi consiste à faire des frottis vaginaux et des dosages sanguins hormonaux (de progestérone), afin de connaître précisément le moment de l'ovulation.

Il est toujours préférable de déplacer la femelle plutôt que le mâle pour la saillie, afin que ce dernier soit en pleine possession de ces moyens.

L'accouplement se déroule après une période de parade plus ou moins longue (mais généralement courte: le chien se contente de renifler la vulve de la femelle).

Le chien chevauche la femelle, la pénètre, et commence à faire des mouvements de va-et-vient (10 à 20).

Puis, il passe une patte au dessus du dos de la chienne et se retourne: les chiens sont alors « collés » fesses contre fesses
. C'est à ce moment que des mâles peu expérimentés peuvent se blesser (fracture du pénis): faux mouvement, femelle qui cherche à s'asseoir... Il est important par ailleurs de ne pas intervenir pendant cette phase sous peine de blesser les animaux.

Le chevauchement :


les chiens collés :




L'accouplement dure généralement une vingtaine de minutes. Mais certains chiens sont plus rapides, sans que cela n'influe sur leur performance de reproducteur.

Après la saillie, une petite quantité de liquide peut couler de la vulve de la femelle.

Sachez enfin que certains vétérinaires sont habilités à pratiquer l'insémination artificielle. Elle permet de faire reproduire la chienne si la saillie n'a pas pu être réalisée ou d'utiliser de la semence congelée d'un mâle indisponible.

La gestation

Elle a une durée très constante chez la chienne: 63 jours (+ ou -1 jour) après l'ovulation.

Le diagnostic de gestation peut être fait précocement par une échographie dès le 25ème jour environ.

Il n'existe pas de dosages hormonaux chez la chienne (type test de grossesse chez la femme) car le profil hormonal est très variable d'une chienne à l'autre et est très proche que la chienne soit gestante ou non.

La radiographie ne peut être effectuée qu'à partir de 45 jours de gestation.

Il est toutefois prudent d'attendre 50 jours pour être sûr de bien voir tous les fœtus et d'évaluer leur taille par rapport à celle du bassin de la mère, pour savoir si les chiots seront susceptibles de rester coincés lors de l'accouchement (ce qui reste très rare chez le chien).

Les mamelles commencent à se développer dans la deuxième moitié de gestation et le lait est présent une semaine avant la mise-bas (deux à trois jours seulement lors de la première portée).

La mise bas de la chienne et les soins aux nouveau-nés

La mise-bas survient généralement 54 à 72 jours après la saillie.

Si après 63 jours, la chienne n'a pas commencé le travail, il est souhaitable de consulter son vétérinaire, afin de vérifier le bon déroulement de la gestation.

La prise de progestatifs durant la gestation (pilule anticonceptionnelle) retarde la mise-bas et peut entraîner la mort des petits.

Les retards peuvent également être dus à une petite portée, ou à une inertie utérine primaire (voir plus loin «les complications de la mise bas»).

Nous conseillons aux propriétaires de se faire le plus discret possible pendant la mise bas car les chattes apprécient d'être seules et tranquilles pendant ce moment. De nombreuses "complications" sont dues à la présence trop "insistante" des propriétaires.

Les premiers signes de la mise bas

Quelques jours avant la mise bas, la chienne se met à fabriquer un « nid », s'isoler du bruit et de l'agitation.

Son changement de comportement est assez sensible pour la plupart des propriétaires.

Il n'est pas rare que les chiennes aient moins d'appétit juste avant la parturition (mise bas).

On peut également observer un écoulement clair à la vulve, qui est gonflée. Il arrive que certaines chiennes vomissent.

Un autre signe facilement contrôlable est la chute de la température rectale: elle descend facilement à 37-38°C (alors qu'elle est normalement de 38.5°C environ). Suite à cette chute de température, la mise bas a lieu généralement sous 24 heures.

La mise bas

Le travail se divise en trois étapes essentielles, plus ou moins longues.

Pour la naissance de chaque petit, la chienne subit ces trois phases.

L'expulsion des chiots se fait environ toutes les 30 minutes à une heure.

ETAPE 1: Le début du travail
La première phase de la mise bas correspond à la préparation de l'utérus, et à l'ouverture du col.

Au cours de cette période, les chiennes sont inquiètes, agitées.

Elles se regardent le ventre, tournent en rond, se lèvent et s'assoient, se mettent à haleter. Ce comportement est dû à la douleur des premières contractions utérines (non visibles) et de la dilatation du col de l'utérus.

Cette phase a une durée très variable, de 4 à 36 heures.

ETAPE 2: L'expulsion des chiots

Elle se caractérise par une augmentation des contractions utérines, accompagnées de contractions abdominales visibles.

Les poches fœtales se percent et les premières eaux sont libérées.

La chienne se lèche fréquemment la vulve.

Lorsque la tête du fœtus apparaît, les contractions abdominales augmentent en intensité.

Les petits peuvent sortir la tête ou le bassin en avant.

Toute autre position est anormale et risque de conduire à un blocage.

La durée de l'accouchement après la sortie du premier chiot est très variable une fois encore.

Les chiots naissent généralement toutes les demi-heures à une heure.

Si la chienne fait des efforts et qu'aucun chiot ne sort, il y a peut-être un chiot coincé. Il faut alors appeler le vétérinaire au plus vite.

La chienne ne doit pas rester plus d'une heure avec des contractions sans expulser de chiot.

La chienne ne doit également pas rester plus de deux heures sans présenter de contractions, tant qu'il reste des chiots.

Lorsque les chiots sortent, ils sont soit entourés de leur poche fœtale, soit «nus», simplement attachés par le cordon ombilical. Dans le premier cas, la mère doit déchirer la membrane qui entoure le chiot et le lécher afin qu'il respire; si elle ne le fait pas, vous devez le faire à sa place rapidement.

Si le chiot ne respire pas, il faut stimuler la respiration en frottant vigoureusement le chiot dans une serviette.



ETAPE 3: L'expulsion des annexes fœtales

Comme nous l'avons vu, les chiots ne naissent pas forcément avec leur placenta et il arrive que ce dernier reste dans l'utérus.

Les placentas restant peuvent être expulsés à n'importe quel moment de la mise bas, entre ou après les naissances suivantes.

La chienne mange généralement ces annexes (poches et placentas), et il est couramment admis que cet acte favorise l'involution de l'utérus (après la mise bas, l'utérus se vidange et diminue de taille; une mauvaise vidange peut entraîner une infection) et la production de lait.

Il est donc préférable de ne pas intervenir et de la laisser les manger.

Si la portée est trop importante, il ne faut toutefois pas la laisser tout manger, car elle risque de vomir ou d'avoir de la diarrhée.

A la fin de la mise-bas, la chienne se relaxe et les chiots commencent à téter.

Des écoulements appelés lochies sont normaux après la mise bas et durent 2 à 6 semaines.

Ils sont de couleur rouge-brun et ne présentent pas d'odeur particulièrement désagréable.

Tout autre écoulement (couleur, odeur) accompagné d'une baisse de forme de la part de la chienne peut être le signe d'une infection

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/beauregardduboisdelescampette/home
Salto
Admin


Féminin
Ville : Neuville Bosc Age : 55
Nombre de messages : 2384
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: La reproduction 2 : le déroulement   Jeu 13 Nov 2008 - 13:06

L'alimentation de la chienne pendant la gestation

La future maman devra être nourrie avec un aliment équilibré, riche et digeste.



Une alimentation industrielle sous forme de croquettes est la solution idéale et la moins coûteuse; si vous choisissez un aliment de bonne qualité, aucun complément minéral ou vitaminé n'est nécessaire.



Toutefois, il faut choisir un aliment riche car l'alimentation doit apporter les éléments essentiels à la mère mais aussi à ses chiots.

De plus, durant la deuxième moitié de gestation, il faut préparer la montée de lait, qui demande également beaucoup d'énergie et de sels minéraux.

Des aliments industriels sont spécialement conçus pour couvrir les besoins des chiennes gestantes.



Il convient toujours de faire une transition alimentaire lorsqu'on modifie l'alimentation, pour éviter de déclencher une diarrhée. Il suffit d'introduire le nouvel aliment dans l'ancien régime, en augmentant progressivement la dose et en diminuant celle de l'ancien aliment sur trois ou quatre jours.



L'état de santé de la mère-> La période de mi-gestation est idéale pour pratiquer les rappels de vaccination, s'ils n'ont pas été effectués récemment.

En effet, la mère pourra ainsi transmettre à ses chiots, via le premier lait (appelé colostrum), une grande quantité d'anticorps (qui permettent au chiot de se défendre contre les maladies).

Certains vaccins peuvent se faire pendant la gestation, demandez conseil à votre vétérinaire.



-> C'est également la période idéale pour commencer un programme de vermification.

La mère transmet à ses petits, dans l'utérus puis lors de la lactation, des vers qu'elle possède dans son corps (des ascaris en «attente» dans les muscles de la mère). Il faut donc vermifuger les mères pendant la gestation, ainsi que une semaine avant la mise-bas, puis une semaine après la mise-bas.



-> Il sera bon également de se débarrasser de tous les parasites externes (puces principalement) de la mère en la traitant une semaine avant la mise-bas environ. Il faut utiliser des produits adaptés comme le Frontline par exemple.



-> La chienne pourra, durant la gestation, conserver une activité physique, pourvu qu'on évite les efforts violents et le surmenage en fin de gestation.



-> Ne donnez jamais de médicaments à votre chienne durant la gestation sans l'avis de votre vétérinaire car de nombreux médicaments peuvent être néfastes pour les fœtus.



Pour plus de renseignements sur les vaccinations et les vermifuges, consultez nos Fiches Santé sur «les vers du chien», «la vaccination du chien» et sur les maladies contre lesquelles on vaccine («la maladie de Carré», «l'hépatite contagieuse du chien», «la parvovirose», «la leptospirose», «la toux de chenil»). Vous pouvez également consulter notre Fiche santé sur «les puces du chien».

Demandez conseil à votre vétérinaire pour la vermification de la chienne gestante et pour l'utilisation de tout autre médicament.



Les problèmes liés à la gestation



Toute variation de l'état de santé, de l'appétit, ou tout écoulement anormal au niveau de la vulve doit conduire à une visite chez le vétérinaire.



Les problèmes rencontrés sont:

Les avortements

Ils sont dus soit à des microbes (bactéries, virus), à des parasites, ou à une maladie générale de la chienne (hypothyroïdie, diabète, insuffisance lutéale…).

De manière générale, toute variation de l'état de santé de la chienne en gestation peut entraîner un avortement. Si les chiots ne sont pas expulsés, la chienne risque de faire une infection de l'utérus (métrite), parfois très grave



Les hypocalcémies

Il s'agit d'un déficit en calcium, dont les besoins augmentent avec la montée de lait.

Elles sont rares durant la gestation et surviennent plutôt quelques jours après la mise bas, notamment chez les chiennes de petit format.

On peut les éviter avec une bonne alimentation, ou des compléments minéraux si on donne une alimentation ménagère.

Il ne faut toutefois pas abuser de ces compléments durant la gestation car ils peuvent faire plus de mal que de bien, demandez conseil à votre vétérinaire.



Les complications de la mise basLes défauts de position des fœtus à la sortie sont assez rares: certains chiots peuvent se présenter de travers.



Il faut alors rapidement consulter le vétérinaire car le chiot risque de mourir d'étouffement, et la sortie des autres chiots peut être retardée, avec les mêmes conséquences.



L'inertie de l'utérus est une cause fréquente de problèmes à la mise bas chez la chienne.



Il s'agit de contractions insuffisantes pour faire sortir les chiots.

La chienne présente généralement la première phase, mais aucun chiot ne se présente, et aucune contraction n'est décelable.



La durée de la première phase étant très variable, il est difficile de savoir à quel moment il faut intervenir. C'est pourquoi il ne faut pas hésiter à contacter son vétérinaire au moindre doute.



Parfois, surtout lors de grosses portées, la chienne présente un «épuisement» de l'utérus, qui entraîne l'arrêt des contractions et donc de la parturition. Là encore, si le délai entre deux chiots excède deux heures, sans aucune contraction, il est important de consulter le vétérinaire. Le traitement de ces inerties peut être tenté: des médicaments permettent d'augmenter les contractions. Si ces médicaments ne fonctionnent pas, il faudra pratiquer une césarienne (ouvrir le ventre de la chienne pour aller chercher les petits).

Les anomalies anatomiques de la mère peuvent représenter un obstacle à la sortie des chiots: torsion de l'utérus, bassin étroit, masse ou striction dans le vagin… Il faut dans ce cas pratiquer une césarienne.



Les complications après la mise bas

L'éclampsie puerpérale est une hypocalcémie (déficit en calcium) qui survient généralement dans les deux premières semaines après l'accouchement, mais peut survenir, rarement, en fin de gestation également.



Elle se rencontre chez les chiennes mal nourries durant la gestation (la lactation a été mal préparée), chez les chiennes de petite taille, chez les chiennes ayant de grosses portées, ou chez les chiennes ayant eu une supplémentation en calcium trop importante durant la gestation.



Elle se caractérise par une faiblesse de la chienne, ainsi que par des troubles nerveux comme des tremblements, des spasmes musculaires ou des convulsions (la chienne tombe de côté et pédale ou est tétanisée).



Il est urgent de montrer la chienne à son vétérinaire si de tels signes apparaissent.

La métrite ou endométrite est une infection de l'utérus par des bactéries suite à la mise bas.



Elle survient généralement lorsque l'accouchement s'est mal passé ou que les placentas ou tous les petits n'ont pas été expulsés.

De mauvaises conditions d'hygiène favorisent également l'apparition de cette maladie.



Elle se caractérise par de la fièvre, des écoulements purulents ou hémorragiques (rouges sang ou jaunâtres, malodorants) et un mauvais état général de la chienne.



L'état de la chienne peut se dégrader rapidement si un traitement n'est pas mis en place rapidement. Elle peut par ailleurs contaminer ses chiots par le lait ou arrêter la production de lait. La vie des chiots est donc également en danger.



En cas de maladie de la mère, il faut nourrir les chiots avec du lait de chienne maternisé, et éventuellement leur apporter des substituts de colostrum durant la première semaine;





Les soins aux nouveau-nés

Les chiots qui naissent coiffés de leurs annexes doivent en être débarrassés, de préférence par la mère.



Cette dernière nettoiera ses chiots et coupera le cordon ombilical.



Si la mère est inexpérimentée ou nerveuse, et qu'elle ne fait pas son travail, vous devrez vous substituer à elle.

Vous pouvez également désinfecter les cordons avec un peu de Bétadine* diluée (1 volume pour 9 volumes d'eau).

Si le chiot ne respire pas, il faut le frotter avec un linge propre, de façon énergique.



La naissance des chiots doit se faire dans un environnement assez chaud (autour de 25°C), car ils sont incapables de faire augmenter leur température corporelle pour lutter contre le froid. Ils doivent bien sûr être à l'abri des courants d'airs.



De nombreuses chiennes sont porteuses du virus Herpès, qu'elles transmettent à leurs petits à la naissance.

Les chiots développent alors facilement la maladie si les conditions d'environnement ne sont pas favorables: on observe un affaiblissement des chiots, avec un retard de croissance, ou des mortalités subites.



Il faut donc veiller à ce que la température de la pièce reste entre 22 et 27°C durant les 10 premiers jours de la vie.

Il est important que les chiots se mettent à téter rapidement après leur naissance.



Le premier lait (le colostrum) apporte en effet des éléments indispensables à la défense de l'organisme du chiot contre les microbes. Le réflexe de succion (de tétée) et donc l'appétit est un signe de bonne santé chez le chiot nouveau-né.



Il ne faut pas hésiter à aider le chiot à trouver la tétine de la mère.

Les chiennes possèdent 8 ou 10 mamelles.

Si la portée est très importante, il faudra allaiter les chiots avec du lait maternisé pour chiens.

Il faut donner un maximum de repas par jours, jusqu'à 12 repas la première semaine.

L'hygiène entourant la naissance est cruciale pour la bonne santé des chiots et de la mère.



Le lieu de naissance doit comporter un sol facilement lavable, avec des journaux ou des linges propres.

Au début, la mère lèche les parties génitales et l'anus de ses chiots afin de les nettoyer.

Plus tard, les chiots s'éloignent davantage de la mère et celle-ci fait moins leur toilette; de plus, les excréments sont en quantité plus importante. Il convient donc de nettoyer plus régulièrement.



Le lieu de naissance doit être de préférence clos, afin que les chiots ne s'éloignent pas trop.



La mère est souvent fatiguée au tout début et ne doit pas faire sans arrêt la police pour récupérer ses petits. Elle doit pouvoir sortir librement, pour aller manger ou faire ses besoins. L'idéal est de construire une caisse de naissance.









Alors ne faite pas reproduire a la légère votre chienne ou male cela ne les empêcheras pas de vivre heureux.

L'élevage des chiots, qu'il soit fait de façon professionnelle ou amateur, est quelque chose de difficile, qui demande certaines connaissances de bases indispensables.



Les portées peuvent être nombreuses (suivant la race), allant de 2 à 12 chiots.

Le propriétaire est responsable de chacun des chiots nés : il a le devoir de s'en occuper ou de leur trouver un foyer.

Il est souvent difficile de placer chacun des nouveau-nés, c'est pourquoi la stérilisation est recommandée.







Références : les schémas sont tirés de :

- Faire reproduire son ou sa chienne - Edition Maradi

- Guide pratique de l’élevage canin 2ème Edition - Edition fontaine et Royal Canin

- Guide pratique de l’élevage canin 3ème Edition - Edition fontaine et Royal Canin

- Encyclopédie du labrador - Aniwa et Royal Canin





les photos appartiennent à N.Prodhomme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/beauregardduboisdelescampette/home
 
La reproduction 2 : le déroulement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la reproduction des canaris
» reproduction escargots ou autre
» Reproduction de Corydoras aeneus
» reproduction daphnie
» reproduction hamster nain russe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Passionnés de Retriever Labrador :: Elevage :: Différents aspects de la reproduction-
Sauter vers: